Et maintenant, que faire ?

Notre société s'affiche ouvertement comme une société de consommation. Elle n'offre pas de réponse claire dans la recherche de ce subtil équilibre, si ce n'est "C'est chacun pour soi et quand ça ne va plus, consommez des médicaments".

Pourtant, si l'on tend bien l'oreille, on entend un mouvement de fond qui prend de plus en plus d'ampleur. Depuis plusieurs années déjà, une part grandissante de la population cherche autre chose. Pour preuve, à la multitude de stages sur le mieux-être qui fleurissent un peu partout. Que ce soit psychologique (estime de soi, méditation...) ou corporel (Taï-Chi, yoga...). Beaucoup y (ré)-apprennent à s'écouter autrement. La révolution sera peut-être d'abord intérieure et il semble qu'elle soit en marche.

Sortir du carcan passe, de fait, par redonner une place légitime à la petite voix qui dit : "j'ai besoin de..."

Pour cela, il y a lieu de laisser tomber une certaine image de soi, à laquelle on tenait peut-être par orgueil. En vous obligeant à jouer un rôle de superwoman ou de superman, vous vous empêchez tout simplement d’être vous-même.