Les conséquences sur la santé

Ce type de comportements est dommageable pour la santé. En effet, ne pas prendre de temps pour soi veut dire ne pas bien prendre soin de ses besoins. Ce déficit mène inéluctablement vers un état de déséquilibre qui se traduira, après un moment, par un problème de santé… Qui va être sacrifié ? Un bon sommeil, un moment de détente ou de sport… ? Si la privation est régulière, le corps va souffrir et le faire savoir !

Cette attitude a aussi des effets fâcheux sur la santé psychologique. Elle revient à dire : « Je n’en vaux pas la peine ». Sans s’en rendre compte, ne pas prendre du temps pour soi équivaut à s’envoyer ce message: « Ma santé et mon bien-être passent après, c’est que ce n’est pas très important, et donc… je ne suis pas important ».

Il y a de quoi ne pas se sentir bien : ce genre de message attaque le pilier de notre équilibre psychologique, à savoir l’estime de soi. Prendre du temps pour soi et estime de soi sont intimement liés. Très probablement, les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes vont plus facilement se sentir coupables de prendre du temps pour elles. Et continuer à agir de la sorte ne fera qu’aggraver le problème. Après quelques années à ce régime-là, on se retrouve généralement avec de grosses difficultés de confiance en soi et d’affirmation de soi.