Conseils et idées pratiques pour sortir du stress

Gérer le stress revient souvent à gérer une situation stressante, à réduire une nervosité interne et à prendre plus de recul face aux événements. Différents outils peuvent concrètement vous y aider. A force de les pratiquer, un réel mieux-être apparaîtra.

Viviane, 62 ans, témoigne du stress qu'elle a vécu durant de nombreuses années, et nous explique comment elle s'en sort aujourd'hui.

 

Différentes pistes peuvent concrètement être empruntées pour sortir du tourbillon du stress.

Première situation : Prendre du recul face aux événements

  • Faites des pauses de décompression ou de détente (10 minutes par jour peuvent suffire): écoutez de la musique, cuisinez, rangez des affaires, pratiquez un loisir créatif, asseyez-vous et lisez simplement, tricotez dans le calme, faites une petite sieste… toutes ces activités permettant à votre corps et à votre esprit de se détendre.
  • Pratiquez régulièrement une activité relaxante: yoga, tai-chi, relaxation, sophrologie, ou/et une activité physique : sport, vélo, marche dans la nature… pour évacuer les tensions accumulées en vous.
  • Exprimez vos limites : osez dire NON quand cela est nécessaire. Le stress est souvent issu d’un dépassement de nos limites par difficulté de les exprimer ou de les faire respecter...
  • Arrêtez les « je dois » ou « je devrais ». Faire toujours plus n’est pas la solution si vous vivez une période de stress. Examinez plutôt ce que vous pouvez faire et soyez-en déjà content. D’autres peuvent sans doute reprendre une partie de ce que vous n’êtes pas en mesure d’accomplir.
  • Fractionnez les problèmes. Si un énorme problème survient et si vous ne savez pas du tout comment vous devez l'aborder, regardez si vous pouvez le diviser en différentes parties. Abordez alors chacune des parties les unes à la suite des autres.
  • Donnez-vous le temps de vous arrêter et prenez conscience de votre malaise face à une situation. Réfléchissez posément à la solution adéquate (action, discussion, changement d’attitude…).
  • Gérez votre quotidien autrement : déterminez quelles sont vos priorités. Arrêtez de vouloir tout faire et allégez votre emploi du temps…
  • Essayez de vivre le plus normalement possible. Ne laissez pas le stress changer vos envies ou diriger votre vie.

Deuxième situation : Réduire une nervosité interne

 homme zen

  • Offrez de la distraction à votre esprit : en bricolant, en téléphonant à quelqu’un… Allez faire du shopping, jouez un morceau de votre instrument préféré… tout ceci pour interrompre les pensées négatives et stressantes qui tournent en boucle.
  • Pensez « positif » : les pensées positives ouvrent l’esprit et conduisent plus facilement à une solution, au contraire du stress qui véhicule des pensées négatives entretenant de retour le stress (‘je ne vais pas y arriver’…).
  • Evacuez vos pensées négatives, ce ne sont que des ruminations. Elles ne font que se focaliser sur les problèmes (réels ou supposés) sans les résoudre et vous inciter à croire que vous avez raison de stresser !
  • Respirez: asseyez-vous, respirez lentement et consciemment quelques minutes, le temps que le calme revienne. La respiration relaxante (expirer de plus en plus longuement) ou la ‘cohérence cardiaque’ sont vraiment efficaces pour cela.
  • Détendez-vous : un bon massage, quelques étirements, un exercice de respiration  les yeux fermés (voir ci-dessus), visualiser un endroit agréable et s’y reposer… Cela détend le cerveau, les yeux et le corps.
  • Imaginez des solutions adéquates, concrètes, réalisables. Pensez de façon logique à ce qu’il faudrait faire pour améliorer la situation.
  • Concentrez-vous sur une tâche à la fois. Imaginez quelqu'un qui est sur son lieu de travail et qui coince le téléphone avec son épaule. D'une main, il écrit une lettre et de l'autre, il examine quelques papiers. En même temps, il essaie de manger quelque chose « sur le pouce ». Il surcharge son système... 

Troisième situation : Gérer une situation stressante

  • Prenez conscience que vous êtes stressé ou que vous êtes dans l’émotion (la peur, la colère).
  • Recentrez-vous, sans vouloir absolument « vous calmer », ce qui est généralement impossible à ce moment-là.
  • Revenez au moment présent, sur les faits concrets de la situation (et non ce qu’on en pense négativement, par stress). Vous concentrer sur votre respiration vous y aidera.
  • Ne restez pas isolé. Cherchez des personnes en qui vous pouvez avoir confiance et dites-leur comment vous vous sentez. Elles trouveront peut-être des solutions à vos problèmes, solutions auxquelles vous n'auriez pas encore pensé. Parler apporte du réconfort et peut également aider à se sentir moins seul.
  • Rappelez-vous vos expériences du passé. Demandez-vous si vous avez déjà rencontré des problèmes similaires auparavant. Si c’est le cas, comment avez-vous abordé ces difficultés à cette époque ? Peut-être pouvez-vous alors contacter les ressources qui vous avaient aidé. Et si les stratégies que vous aviez mises en place n’avaient pas marché, essayez de tirer des leçons de vos erreurs.
  • Prenez conscience de l’impulsion de réaction au départ du stress ou de l’émotion : réagir avec colère ou agressivité, fuir, ne rien dire et subir, renoncer à se faire respecter en sont autant de manifestations ...
  • Ce temps de recentrage vous permettra de prendre du recul. En pratiquant ces différentes étapes, ce temps deviendra de plus en plus court et se fera finalement en quelques secondes.
  • Depuis ce recul et ce recentrage, sentez quelle serait la solution adéquate, concrète et réalisable (évoquée ci-dessus).
  • Et agissez en conséquence depuis ce recul centré (et non réagir à partir de l’émotion).